Serge Michailof » Publications 2008

Publications 2008

« The Seven Capital Sins of the Donor Community in Afghanistan », « What went wrong in the security development nexus and what should be the lessons for US foreign assistance » , Policy Brief, German Marshall Fund of the United States Dec 2008.

GMU Afghanistan brief final

An extremely documented analysis of the seven major mistakes made by the international donor community in Afghanistan: security issues have not been properly addressed early on, as security deteriorated the international community has focused on a military response and provided insufficient attention and resources to development work and particularly to institutional development, there is no pilot to strategically manage foreign aid, donors focus on getting quick but unsustainable results and have not focused on the critical task of rebuilding the state apparatus, they have also forgotten the best practices learned in the 80 s and 90s in Africa to manage technical assistance and have made an exceptionnally poor use of it, finally donors are not mobilizing their best teams on Afghanistan and conduct their activities there very much along a business as usual mode. This exceptionally tough analysis has been publicly debated in two high levels forums organized by the GMFUS in Washington and Paris in early 2009 and provides the main guidelines to reorganise the management of international foreign aid in Afghanistan.

« Le D√©veloppement, mythes et r√©alit√©s », conf√©rence prononc√©e au CNAM le 14 octobre 2008 dans le cadre de la chaire Sant√© Publique et D√©veloppement.

Conférence CNAM 2008 Рle développement, mythes et réalités

Cette conf√©rence passe en revue les profonds changements intervenus depuis 20 ans dans le monde en d√©veloppement, pr√©sente un panorama des grands mouvements de balancier qui ont affect√© les paradigmes du d√©veloppement, propose une typologie originale en six cat√©gories des pays du Sud et met en √©vidence un angoissant paradoxe pour les prochaines d√©cennies. En effet si le non d√©veloppement de certains pays est porteur comme nous le voyons en Afghanistan et en Somalie de risques majeurs au plan r√©gional et mondial, le d√©veloppement extr√®mement rapide des pays √©mergents contribue √† accroitre l’empreinte √©cologique de l’homme sur notre plan√™te. Face √† la soif irr√©pressible de d√©veloppement des pays √©mergents, la g√©n√©ralisation du mod√®le am√©ricain n’est √† l’√©vidence pas soutenable. Nous sommes donc confront√©s √† un double probl√®me: inventer un nouveau mod√®le de d√©veloppement, mais aussi ne pas abandonner les oubli√©s du d√©veloppement. Dans un monde qui devient plus instable o√Ļ un sc√©nario perdant perdant est tr√®s possible, aurons nous le temps et la volont√© de mettre en oeuvre un sc√©nario gagnant ?

« L’√©chec de l’aide internationale en Afghanistan » Commentaire n¬į122 √©t√© 2008:

Article Afghanistan, commentaires 2008

Une analyse d√©taill√©e des causes de la d√©sastreuse performance de l’aide internationale en Afghanistan et des gaspillages associ√©s. Cet examen met en √©vidence l’erreur majeure qu’a constitu√© la non restauration de la s√©curit√© en 2002 dans le contexte du retrait des forces arm√©es US et du vide s√©curitaire qui en a r√©sult√©, l’absence totale de pilotage strat√©gique de l’aide laiss√©e au bon vouloir des donateurs, conduisant √† une d√©sastreuse r√©partition des ressources caract√©ris√©e par l’oubli du monde rural en dehors des zones de combat pr√©cis√©ment l√† o√Ļ l’aide aurait √©t√© la plus efficace, l’oubli des principales infrastructures √©conomiques ( il n’y a m√™me pas encore d’√©lectricit√© √† Kabul plus de quelques heures par jour) , au court circuitage syst√©matique des autorit√©s locales au profit d’interventions directes des donateurs, √† la non prise en compte comme priorit√© strat√©gique la reconstruction de l’appareil d’Etat en particulier l’appareil r√©galien, et enfin au non soutien des tentatives de r√©forme de l’administration publique . La description de la r√©forme r√©ussie du minist√®re du d√©veloppement rural et de la reconstruction et des r√©sultats remarquables obtenus par cette institution sur le terrain montre qu’une approche pr√©cis√©ment fond√©e sur la mise en place d’institutions afghanes modernes √©tait parfaitement possible.

« La P√©taudi√®re de l’Aide √† Kaboul » « Il est urgent de mieux r√©partir et de coordonner de mani√®re efficace l’aide √† la reconstruction afghane » Le Monde 29 mai 2008.

La p√©taudi√®re de l’aide √† Kaboul 2008

Une r√©flexion sur la difficult√© de coordonner des donateurs qui se comportent sur le terrain avec la discipline qui, selon l’expression d’un ambassadeur occidental √† Kaboul, serait celle d’un troupeau de chats……