Serge Michailof » Publications 2007

Publications 2007

« Le d√©fi de la reconstruction de l’administration en Afghanistan », Publi√© dans l’ouvrage collectif « Etats et Soci√©t√©s Fragiles » sous la direction de Jean Marc Chataigner et Herv√© Magro, Karthala, 2007.

Article Afghanistan etats fragiles

Une pr√©sentation d√©taill√©e du d√©fi que repr√©sentait la construction d’une administration publique dans un pays en conflit tel que l’Afghanistan et des erreurs involontaires mais tr√®s graves commises tant par les responsables Afghans que par la communaut√© internationale pour ce faire. Les structures de projet mises en place par les donateurs ont en particulier contribu√© √† affaiblir les institutions nationales afghanes en cours de constitution et le niveau anormalement √©lev√© des salaires pay√©s aux cadres afghans par l’aide internationale a structurellement d√©s√©quilibr√© le march√© du travail et contribu√© √† un pr√©ocuppant ph√©nom√®ne de syndr√īme hollandais. Le programme de r√©forme de l’administration publique s’est dans ce contexte compl√®tement enlis√© d√®s 2006.

« Review of Technical assistance and capacity Building in Afghanistan » Discussion paper presented at the 2007 Afghanistan Development Forum

tacp

A detailed analysis of the failure of the huge expenditures in technical assistance in Afghanistan at significantly improving capacity in public institutions and proposals to remedy this highly damaging situation.

« Isra√ęl-Palestine, l’Ultime tentative » « La Paix passe par la construction d’un Etat palestinien √©conomiquement viable, politiquement pacifi√© et ouvert. Publi√© dans « Le Monde »21 d√©cembre 2007.

Article Palestine 2008

Cette analyse rappelle que pour sortir de conflit il faut toujours trois piliers: un accord politique √©quilibr√©, une restauration de la s√©curit√© et une relance de l’√©conomie. L’article met en √©vidence la contradiction majeure entre le souci s√©curitaire √† court terme des autorit√©s israeliennes qui les conduit √† boucler les territoires palestiniens et ce faisant √† √©touffer l’√©conomie et les imp√©ratifs de s√©curit√© √† long terme qui exigeraient au contraire une relance de l’√©conomie et un desserrement de l’√©tau s√©curitaire. Les tendances actuelles conduisent √† une « bantoustanisation » des territoires palestiniens d√©bouchant sur une non viabilit√© structurelle de l’√©conomie rendant ainsi la paix impossible.

« La France paierait tr√®s cher la poursuite de la stagation √©conomique en Afrique » March√©s Tropicaux, 20 avril 2007.

Marchés Tropicaux 2007

La croissance qui est de retour en Afrique est une bonne nouvelle, mais les succ√®s p√©troliers et miniers masquent une insuffisante diversification des √©conomies et une stagnation des niveaux de vie du plus grand nombre. Or dans notre village global mondialis√© les probl√®mes de l’Afrique deviennent nos probl√®mes. Sans un assainissement de l’environnement des affaires et une meilleure gestion des rentes l’√©conomie africaine restera « plomb√©e ». Il est dans ce contexte grand temps de remettre √† plat les vieux m√©canismes de la Fran√ßafrique et de r√©examiner l’ensemble des dossiers sensibles de la relation franco africaine, du probl√®me du Franc CFA aux bases militaires et de recentrer notre politique africaine sur une saine appr√©ciation de nos int√©r√™ts r√©ciproques.

« L’Afrique Francophone √©trangl√©e par la parit√© fixe euro – CFA » « Un d√©fi au bon sens: La parit√© du CFA est d√©finie par le seul objectif de la BCE de la lutte contre l’inflation dans la zone euro » . Les Echos, 5 mars 2007.

Article CFA

Un rappel de l’importance d’une gestion intelligente du taux de change dans le cadre d’une politique de d√©veloppement rapide et une description de la catastrophe que constitue la destruction progressive des fili√®res coton dans l’Afrique sah√©lienne francophone, essentiellement par suite de la combinaison d’un taux de change du Franc CFA inadapt√© et des subventions europ√©ennes et nord am√©ricaines octroy√©es √† une poign√©e de leurs producteurs peu performants. Cet article a d√©clanch√© une vive controverse qui n’est pas √©teinte. Les autorit√©s mon√©taires fran√ßaises ont fini par s’en prendre √† « une poign√©e de pseudo √©conomistes » oubliant au passage le fait que les int√©r√™ts de pays p√©troliers comme le Gabon o√Ļ l’agriculture a pratiquement disparu, ceux de pays essentiellement agricoles comme le Mali et le Burkina, enfin ceux qui disposent de plateformes portuaires √† potentialit√© industrielle comme la Cote d’Ivoire et le S√©n√©gal, ne peuvent pas √™tre identiques. Les pays p√©troliers ont le souci compr√©hensible de r√©duire au minimum les prix des produit alimentaires import√©s pour nourrir des populations essentiellement urbaines, les pays sah√©liens doivent chercher √† « reconnecter » leurs centres urbains aux zones rurales pour dynamiser leurs agricultures, les pays disposant de potentialit√© industrielle doivent chercher √† r√©duire leurs co√Ľts des facteurs. Le maintien d’un taux de change sur√©valu√© condamne les agricultures des pays saheliens √† v√©g√©ter et casse leur potentiel de croissance, il ne permet pas aux industries des grandes plateformes portuaires de s’ins√©rer dans les chaines de valeur internationales. L’accrochage √† une monnaie unique de pays dont les √©conomies, √† la diff√©rence des √©conomies de la Zone euro, ne sont pas destin√©es √† converger, est une erreur grave. Les autorit√© mon√©taires qui ne regardent que la situation globale des comptes d’op√©ration qui ne peut √™tre que tr√®s favorable au vu des prix du p√©trole oublient les probl√®mes de comp√©titivit√© √©conomique qui sont au coeur des processus de d√©veloppement. Ils oublient aussi les engagements qui avaient √©t√© pris avec les institutions de Bretton Woods en 1994 lors de la d√©valuation du FCFA, de conduire √† l’avenir une politique de taux de change permettant de sauvegarder en permanence la comp√©titivit√© des √©conomies des divers pays de la Zone Franc.

« La France est Pingre » « Environ la moiti√© de l’aide publique au d√©veloppement affichee par Paris est factice ou fictive », Le Monde, 14 f√©vrier 2007

Article Le Monde La France est pingre

Un pamphlet acide (qui n’a fait l’objet d’aucun d√©menti) d√©non√ßant le caract√®re largement fictif des chiffres de l’aide bilat√©rale fran√ßaise qui est aujourd’hui incapable de contribuer significativement comme les autres pays de l’OCDE, √† la reconstruction et au d√©veloppement des pays en crise, tels que la R√©publique D√©mocratique du Congo et l’Afghanistan, alors qu’elle y envoie ses militaires y payer le prix du sang.